A qui profite le con ?

La société MediaPro, basée à Barcelone mais essentiellement financée par des actionnaires chinois, a décidé d’investir 4,6 milliards d’euros pour les droits de retransmission des matchs de la ligue 1 de football en France. C’est le prix proposé pour les lots 1, 2 et 4 car BeIN Sports, société qatarie, s’est offert le lot 3 pour une  somme de 320 millions et la maison mère de Free, le lot 6 pour 50 millions, une misère ! Entre 2008 et 2024, ce sont donc plus de 12 milliards d’euros qui ont été dépensés dans le foot ! Pourquoi chinois et qataris dépensent-ils autant ? Sans doute parce que cela rapporte davantage en publicité lors des retransmissions mais l’objectif affirmé ici, est avant tout de créer des chaînes de télévision payantes et d’attirer un maximum d’abonnés grâce notamment à la grande couverture médiatique dont bénéficie le football, y compris dans les médias publics qui, eux, n’y gagnent rien.

https://www.eurosport.fr/football/ligue-1/2017-2018/ligue-1-les-droits-tv-vendus-pour-plus-d-un-milliard-d-euros-par-saison_sto6779856/story.shtml

« Pour rentabiliser cette somme, il faudrait à peu près 7 millions d’abonnés à 15 euros par mois » précise l’un des spécialistes de la chose. En comparaison, BeIn Sport qui possède les droits de la Coupe du monde et de l’Euro compte à ce jour environ 3,5 millions d’abonnés. MediaPro spécule donc sur un accroissement notable des cons en France. 7 millions, c’est possible après tout. Cela ne fait guère qu’une personne sur dix, c’est presque rassurant. A terme, cela signifie qu’un con acceptera de payé environ 200 euros par an pour regarder ses idoles intellectuelles.

Finalement, si on ajoute cette somme aux dépenses investies dans les jeux de loterie (1,2 milliards d’euros de chiffre d’affaire en 2016 pour 17 millions de joueurs dont un tiers de joueurs réguliers), dans le tabac (15 milliards d’euros pour 13 millions de fumeurs quotidiens), dans l’alcool (20 milliards d’euros pour 6 millions d’hommes et 3 millions de femmes) et le sexe (200 millions d’euros dans la pornographie, 3,2 milliards d’euros dans la prostitution), nous pourrions estimer ce que rapporte au commerce non responsable et bien peu éthique les 7 millions de cons visés.

https://www.planetoscope.com/sante/780-consommation-de-cigarettes-en-france.html

http://www.europe1.fr/societe/alcool-les-francais-boivent-moins-mais-plus-cher-2502387

Un rapide calcul nous montre en effet que le con de base, en survêtement devant sa télé, une clope aux doigts, un verre de whisky-coca aux lèvres, les pieds sur une pile de DVD pornos, un ticket de loto dans la poche… dépense environ 1000 euros par an pour ces subtils petits plaisirs qui caractérisent son statut d’homme civilisé ! Mille euros fois sept millions, cela fait tout de même sept milliards d’euros chaque année. On comprend l’intérêt que leur porte le commerce même si on ne peut l’agréer. C’est de toute façon une bonne en soi chose de faire payer les cons. Comme les riches, les fachos ou les machos… C’est autant de moins à payer pour ceux « qui ont quelque chose entre les oreilles ». Cela dit, ce serait mieux si toutes ces activités étaient davantage surtaxées car le con de part son comportement de cloporte illettré finit par coûter assez cher à la société. Ce serait mieux, non, si l’argent de la connerie n’allait pas aux actionnaires des clubs de foot, aux dealers et aux proxénètes ?

A quoi pourraient-ils servir par exemple ces 7 milliards d’euros ? A titre de comparaison, la branche maladie de la Sécurité sociale est déficitaire de 2,6 milliards d’euros tandis que les infirmières ne cessent de manifester contre la dégradation progressive des conditions d’hospitalisation. Le fonds de solidarité (FSV) est lui déficitaire de 3,8 milliards d’euros. Le FSV, je le rappelle, s’occupe du minimum vieillesse et des cotisations des chômeurs. C’est en partie lui qui finance les activités décrites ci-dessus car beaucoup de nos cons sont aussi au chômage faute d’employabilité et leur retraite n’est bien souvent pas très pimpante.

https://www.capital.fr/votre-carriere/pourquoi-pres-de-300-000-d-offres-d-emploi-ne-trouvent-pas-preneurs-1031257

Sept milliards d’euros, ce serait encore le coût de construction de 175 hôpitaux (pour soignés ces victimes) ou de 200 lycées (pour les instruire un peu). C’est par exemple un million d’années scolaires au prix de 2017 ! En sept ans, nous pourrions donc effacer l’essentiel de la bêtise de notre territoire en faisant que ces sept millions d’abrutis supposés réfléchissent pendant un an au sens qu’ils donnent à leur vie et l’utilité qu’ils apportent au monde. Passer de sept ans de malheur à sept ans de bonheur en quelque sorte… Que deviendrait en effet notre société si le foot n’était qu’un sport de quartier, la cigarette un objet de musée, l’alcool un plaisir contrôlé et le sexe un bonheur partagé ? Qui perdrait à cette évolution et qui y gagnerait ?

Quoiqu’il en soit, la résolution de cette misère tant morale qu’intellectuelle passe inévitablement par une taxation accrue de toutes ces pratiques pour en élever encore le coût jusqu’à ce qu’elles ne soient plus accessibles qu’à un tout petit nombre. Plutôt que de sponsoriser les clubs, les villes ne devraient-elles pas les taxer ? Plutôt que de subventionner les industries de la misère, via des règles fiscales trop globales, les états ne devraient-ils pas les exclure en les taxant davantage ? Plutôt que d’interdire la prostitution, la communauté ne devraient-elle pas la légaliser et la taxer lourdement ? S’il y a urgence à évacuer cette pitoyable humanité de nos perspectives citoyennes, ce n’est certainement pas en mettant en valeur dans tous les espaces le mondial russe ! La gloire d’un dictateur tranquille ne fera pas avancer l’humanitude !

Berlin 1936

Cette entrée a été publiée dans Chroniques, avec comme mot(s)-clef(s) , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.